Accéder au contenu principal

Articles

Affichage des articles du mars, 2015

La quête symbolique de Michel Alexis

Pour articuler ses pans d’espace, Michel Alexis pense en volume et procède par strates. La surface de sa toile est d’abord encollée de papier de riz. Il trace des lignes en relief lorsque la colle est encore humide, et laisse délibérément apparaitre les froissements et déchirures qui en résultent. Lorsque la colle est sèche, il noircit entièrement la toile avec un lavis sombre, puis essuie le tout énergiquement.Apparaissent alors les accidents de surface. Chaque mutation laisse une trace. Bien après, des formes, des motifs riches en huile viendrontse poser sur ce relief sec et tourmenté. Le travail de Michel Alexis est, initialement, une tentative de donner forme au chaos de l'inconscient. Il joue sur les limites, sur les hors-champs, sur les coupures. Qu’un revêtement en couvre un autre, qu’un plan passe devant un second, la coupe et le déplacement sont partout. Dans son geste de mise en abyme de la structure, sa main tient la hache. L’artiste scinde des espaces distincts pour don…

Claudette Allosio, un morceau de rêve

Claudette Allosio joue la carte de l’abstraction pour mieux se libérer. Lassée par la représentation figurative de ses thèmes de prédilection, elle choisit d’effacer le signe pour se mettre en quête d'une écriture nouvelle, vers un lâcher prise de la réalité observée. Sa principale source d'inspiration est la nature environnementale. Elle élabore son processus créatif à partir d'une fenêtre visuelle qui donne sur un élément de nature ; une forêt, des troncs d'arbre, des fleurs… Puis calque son sujet par les lignes en faisant abstraction du support, telle une destruction, un bouleversement de l’état et de l’environnement naturel. Elle révèle ainsi la disparition du visible, en révisant sa technique et son mode d’apparition. « Mes recherches vers l'abstraction ont été influencées par les mathématiques et les outils informatiques : j'ai beaucoup joué avec les coordonnées polaires, avec les effets des transformations que j'ai appliquées à mes tableaux de pastels…

Les Tournesols incandescents de Champin de Lyon

Champin De Lyon excelle dans l’art fantastique, l’art figuratif du corps et du portrait mais c’est aujourd’hui dans une toute autre expression que le peintre s’emploie ; celle de l’humanité sublimée par le tournesol. L’artiste se passionne pour son sujet, qu'il traite de nombreuses fois, inlassablement.Sa toile est préparée par de multiples glacis puis gravée à la plume, à l’acier ou au bois.  Torturée à la feuille d’or et d’argent, elle est enfin prête pour accueillir la peinture à l’huile.
Il peint des tournesols depuis l’année 2009. Son intérêt pour la fleur est né du hasard. C’est en découvrant un tournesol géant de deux mètres cinquante que sa fascination prend forme.
Il sent alors le besoin de gravir cette verticalité stupéfiante, quitte à recommencer et à la multiplier mille fois, comme un besoin de percer le mystère, le faire éclore chaque fois qu’il se présente. Champin De Lyon peint ces grands soleils des jardins qu’il figure par des tiges abondantes, fines, perçantes qui s…