Accéder au contenu principal

Articles

Affichage des articles du février, 2013

Iris Fossier, Double « Je »

Rêvé comme un parcours imaginaire dans un monde à deux têtes, le propos d’Iris Fossier associe la gémellité à sa représentation. Cette préoccupation s’incarne par une fascination subjective pour sa soeur jumelle monozygote Mara. Une double approche complémentaire même pas schizophrénique.
Cette réflexion sur l’identité, la ressemblance et la dissemblance, l’imposture et le vrai semblant pose la question du duplicata. Ici la notion n’est pas photographique. La double vie n’est pas une double vue. La mise en œuvre didactique vise à rattacher des autoportraits de l’artiste à des perceptions intimes où chaque « je » se réalise entre combats de cowboys et d’indiens. L’un et l’autre s’affrontent et trouvent son identité propre dans l’antagonisme fraternel. Mi-féminins, mi-masculins les visages asexués mais identiques sont répétés toujours avec le même angle de vue. Ces figures de héros solitaires, dédoublés regardent le spectateur avec une lisibilité parfaite et spontanée, cachant la méthodo…