Accéder au contenu principal

Articles

Affichage des articles du juillet, 2011

Edwige Leprin, Mikados : L’optimisme pictural

Edwige Leprin se définit comme « peintre abstraitiste » et surtout pas comme artiste. Sa touche expressive donne la primauté à la couleur.
Tout pour elle...Mikado - 2010 - 81 x 100 cm
Pour une exploration exigeante de son espace pictural, sa toile est préalablement remplie d’un aplat coloré.  « Si la surface est blanche il ne se passe rien pour moi, j’ai besoin de couleur pour que mon imaginaire travaille » affirme l'artiste. Etirés ensuite au couteau par fines couches d’acrylique, des monochromes aux contours rectangulaires complexes, plus ou moins précis apparaissent. Ces  bandes multi-couleurs s’affirment sous des lignes inédites à la palette riche et vive. « C’est l’harmonie, l’association des couleurs et de leurs transparences qui m’intéressent » poursuit-elle.
La lumière au service de l’expression abstraite
Véritables concentrés d’arcs-en-ciel modulés, les mikados rayonnants d’Edwige Leprin ont une  force lumineuse atypique. La lumière est renforcée par une couche finale de vern…

Geoffrey Dugas, Le transfert qui fait sens

Si une lettre seulement et quelques années de modernité éloignent Geoffrey Dugas du grand peintre avant-gardiste des figures montmartroises, l’artiste s’intéresse, quant à lui, à d’autres impressions.
Entre peinture et musique, son travail s’inscrit dans une lignée romantique, de synesthésie. C’est le croisement, la correspondance des sens, le rapport mêlant l’ouïe et la vue ;  la perception du son, de la lumière et de la couleur qui le fascinent. Devant la toile, le spectateur est accompagné d’une musique, sa musique. Geoffrey Dugas utilise ses compostions sonores comme un espace stimulant de l’imaginaire pour apporter un soutien narratif à la toile. « Je veux emmener le spectateur, lui donner de l’information pour qu’il fasse ensuite son propre chemin, sa propre mixture. Ce n’est qu’une proposition » avoue t-il.


Le va-et-vient de l’intime
Devant ses toiles musicales, des sensations propres et personnelles naissent comme des associations imaginaires, involontaires, automatiques et mémor…